La Fortification de côte

Elle a pour objet d'assurer la défense des côtes.

Elle est assurée au large par les escadres, on parle alors de défense éloignée, mais aussi par les défenses de terre et de mer, que l'on appelle défenses rapprochées.

Nous n'aborderons ici que les secondes, qui seules rentrent dans le cadre de la fortification permanente.

La défense des sections courantes du litoral est assurée par la défense mobile, qu'elle soit de mer ou de terre.

L'instruction ministerielle du 11/06-01/07/1887 définie les positions pour lesquelles la défense mobile ne peut être considérée comme suffisante, et qui doivent Ítre organisées défensivement. Il s'agit :

D'une manière générale, seuls les ports militaires recevront à la fois une organisation défensive de leurs fronts de terre et de mer, les autres positions étant seulement organisées pour répondre à une attaque maritime.

Les iles organisées défensivement comporteront un réduit permettant de prolonger la défense dans le cas où l'enemi réussirait à prendre pied sur les côtes.

Les éléments constitutifs du système Séré de Rivières de défense des côtes :

Séré de Rivières